Ils font MétroMix 2

MétroMix, le hackathon des mobilités, se déroule du 17 au 19 novembre. Pour enrichir l’expérience des participants, nous avons fait appel à des coaches, mentors, facilitateurs venant d’horizons et de destinations diverses. Voici la suite des présentations :

Bérengère Amiot (Rennes)
Après avoir terminé ses études de design aux Beaux-Arts de Rennes, Bérengère Amiot poursuit ses explorations d’objets interactifs simples et poétiques ainsi que la scénographie. Elle partage également sa passion du « faire ensemble » dans des résidences auprès de publics variés. Vulgariser son travail de designer, dans une envie de transmission est pour elle source de richesse. « La sérendipité c’est lorsque l’on découvre quelque chose que l’on ne cherchait pas », explique-t-elle. C’est tout l’intérêt du travail collaboratif, se laisser surprendre.

 

Geoffroi Garon-Epaule (Montréal)
Doctorant en communication, expert en analyse d’affaires et implantation de système de badges numériques, il possède plus de 10 ans d’expérience à titre de conseiller, chercheur et formateur en solutions numériques. Entrepreneur, il se spécialise en design pédagogique et technologique de système de badge numérique (#Openbadges) au niveau des compétences, des usages numériques et des technologies collaboratives. Il se passionne pour les stratégies d’innovation ouverte (communauté de pratique, Living Lab, Fab Lab) et pour la technopédagogie et l’apprentissage tout au long de la vie (littératie numérique). Il utilise des approches d’intervention multidisciplinaires (communication, design communautique, marketing, management et anthropologie). Il s’intéresse au futur parce que c’est là qu’il va passer le reste de sa vie.

 

Valère Fedronic (Rennes)
CEO de Facetts, une application mobile qui permet aux utilisateurs de partager et d’explorer leurs centres d’intérêt de manière entièrement privée et sécurisée. Avec plus de douze années d’expérience dans le monde des start-ups, des mobiles, de l’innovation, des telcos ainsi que fort d’une véritable connaissance de l’économie de données, Valère milite pour mieux faire connaitre aux citoyens la réalité de l’économie de la surveillance et responsabiliser les développeurs sur leur rôle dans l’élaboration de nouveaux systèmes informatiques plus vertueux.

 

 

Laisser un commentaire