Métromix c'est quoi?

Inauguré le 15 mars 2002, le métro de Rennes est un métro automatique de type VAL construit par Siemens AG (anciennement MATRA). Il ne comporte actuellement qu’une seule ligne, dénommée ligne A, mais une ligne B est en construction sa mise en service est prévue pour 2019. Un service de connexion en 3G et 4G devrait être opérationnel en 2018.
L’idée d’apporter un service intégral aux voyageurs et notamment dans le métro, aujourd’hui «zone blanche» numérique est donc devenue une évidence.
Il faut maintenant provoquer l’émergence de services utiles aux usagers des bus et du métro, et plus globalement à tout voyageur sur le territoire.
Un projet de ReMix des enjeux de mobilité tant dans les aspects techniques et technologiques, que dans des usages sociaux et serviciels est idéal dans la perspective d’une manifestation In&out dédiée à la mobilité et programmée en 2018.

Déroulement

Marathon créatif dont la durée comme la forme sont à définir mais en voici les règles principales :
– une méthodologie créative intangible qui permet de développer différents scénarios pouvant être prototypés au cours de l’événement et présentés à l’issue de ces journées. Les équipes pluridisciplinaires associent des profils créatifs et externes à des étudiants ou des salariés afin de mener à bien des projets ensuite accompagnés.
– Le réseau ainsi constitué pendant ce marathon a pour vertu de constituer une base solide d’ambassadeurs de cette méthode au sein de leurs entités respectives.

Techniquement, les besoins sont à la fois légers et exigeants : du matériel de prototypage, une connexion internet solide, l’accès à des ressources rares et pertinentes (voir plus bas), des locaux disponibles et une totale prise en charge de participants (repas, hébergement, catering). 
Proposition : proposer aux entreprises locales, designers…. de consacrer trois jours à l’identification et la résolution de problèmes complexes, l’amélioration et la création de nouveaux services, matériels et logiciels, sur le thème de la mobilité :
– services et dispositifs physiques sur l’espace public
– expérimentations et expériences
– Initiative : association bug et partenaires de Métromix
– Mise en œuvre opérationnelle : Association BUG.

Thématiques touchées et domaines technologiques abordés

– La billetterie : bornes de validation et données…
– les espaces et notamment ceux de la station de métro Charles de Gaulle : son, lumière, aménagements, écrans, sols…
– les services et usages numériques
– la distribution, validation et contrôle : comment être en règle dans le métro ?
– les circulations, l’ambiance et la sécurité dans le métro (aménagement des espaces, des circulations, du mobilier, de l’éclairage, de l’infotainment, du son, des odeurs,…)
– les services et usages numériques en lien avec la mobilité et l’espace public particulier qu’est le métro (aide au déplacement, commerce et logistique, animation,…).

 

En support, les ressources suivantes seront mises à disposition des participants :

– les espaces et moyens matériels de la MDA
– la salle de test des matériels de distribution/vente/contrôle
– des accès aux réseaux internes du métro (courants faibles) permettant d’installer provisoirement ou en test des matériels (capteurs,…)
– des jeux de données d’offre et d’usage
– des webservices, API et interfaces facilitant l’accès, la réutilisation des données et le prototypage de services numériques
– des compétences techniques, marketing et patrimoniales
– des mentors qui accompagneront les équipes sur les thématiques spécifiques
– la documentation technique pertinente